HAITIAN BLUE

17/03/2012 - Lu 2884 fois
  • Note moyenne : 0.00/5

Note moyenne : 0.0/5 (0 notes)

Le Café en Haiti

Consacrés à la culture de caféiers, soit 3,6 % du territoire national. Bon nombre de familles haïtiennes travaillent à la production de café (200 000 familles). Elles sont regroupées pour la plupart en associations ou en coopératives. Cependant, plusieurs producteurs ont abandonné la culture du café pour celle des pois (haricots). La raison? Parce que le secteur « haricots » procure des revenus aux trois mois et non une fois par an, comme c’est le cas pour le secteur « café ». Sans compter qu’un jeune cafetiers met quatre ans avant  de donner sa première récolte. De plus, le prix des haricots connaît une hausse vertigineuse au palier local, contrairement à celui du café, qui connaît, depuis plusieurs années, une baisse constante sur le marché...


          
CONTRAINTE DANS LA PRODUCTION DU CAFÉ

 

La cueillette du café peut se révéler un travail épuisant. Ce sont, de manière générale, les femmes qui s’occupent des trois premières étapes du traitement, c’est-à-dire la cueillette, le lavage et le triage. Aussi, les producteurs de café font souvent face à diverses contraintes au cours de la production, comme :

·         Le manque de matériel pour le séchage adéquat du café naturel ou lavé;

·         La majeure partie du café perd en qualité à cause des mauvaises conditions de préparation;

·         Les ouragans, qui ont des effets dévastateurs sur les champs de café

 

Partager cet article wikio : Partager cet article | digg : Partager cet article | del.icio.us : Partager cet article | facebook : Partager cet article | scoopeo : Partager cet article | blogmarks : Partager cet article | additious : Partager cet article |
Partager les derniers articles Netvibes : Partager les derniers articles | iGoogle : Partager les derniers articles | My Yahoo : Partager les derniers articles | wikio : Partager les derniers articles | RSS : Partager les derniers articles |
Article précédent : Café Gros Cheval Article suivant : REALISATION